Bonjour et bienvenue sur :

Positionnement du SIEL et du FN dans la Drôme

Interview de madame Laure Pellier, secretaire départementale FN de la Drome, ou comment répondre aux journalistes.

" les gens n'ont pas compris notre programme économique" dit elle, pour le reste "je ne sais pas"

 

Il est bon, à ce moment entre deux élections de préciser la position du SIEL sur les points les plus important :

1) L'europe et notre Souveraineté,

Le traité de Lisbonne adopté en 2007 a profondément modifiéle principe d’organisation des institutions de l’Union européenne, telles qu’établies par les traités de Rome en 1957 puis de Maastricht en 1992. Ce traité de Lisbonne a notablement renforcé l’indépendance de la Commission et octroyé à l’Union des compétences exclusives dans des domaines régaliens relevant jusqu’alors des Etats souverains. Cette volonté de transfert de compétences étatiques s’inscrit dans une logique fédéraliste à laquelle le SIEL oppose une vision confédérale, respectueuse de la souveraineté de chaque pays membre.

Contrairement aux autres partis souverainistes français, le SIEL ne fait pas de la sortie de l’Union européenne ou FREXIT un préalable incontournable. Il souhaite modifier radicalement le fonctionnement de l’intérieur, en application de l’article 48 du traité de Lisbonne ; de la même façon, la zone euro devra être modifiée de manière concertée pour permettre l’usage concomitant des monnaies nationales et d’une monnaie commune. Le SIEL entend s’appuyer dans cette démarche sur le puissant courant eurosceptique qui exprime, de l’Europe centrale à l’Europe du Nord, la défiance croissante des peuples envers la dérive fédéraliste et n’écarte pas pour autant l’option de s’en remettre au vote référendaire des Français sur la sortie de notre pays des instances européennes, en cas d’échec des négociations à venir.

2) Notre Identité,

Les pudeurs de vocabulaire ont repris le pas. Marine Le Pen a préféré parler de "communautarisation" que “d'islamisation”, parler de “submersion migratoire” que de “grand remplacement”, de “patrimoine immatériel” plutot que “d'héritage chrétien”».

La priorité doit être donnée à la lutte contre le Grand remplacement ; sur la nécessité de mettre un terme à l’islamisation de la France ; sur le combat à mener pour recouvrer toutes nos souverainetés, y compris notre souveraineté identitaire; sur l’absolue nécessité de rétablir nos comptes publics en libérant les énergies des forces vives de la Nation et en recentrant l’Etat sur ses compétences régaliennes…

3) La famille

La famille est en effet la cellule de base de la société, le poumon indispensable à l’éducation et l’équilibre des enfants. Fragiliser la famille, c’est hypothéquer la société. Or, les Français doivent savoir qu’avec la loi Taubira, la famille se trouve désormais livrée à l’arbitraire le plus total et à la marchandisation de l’humain la plus scandaleuse. Volontairement imprécise, cette loi a permis de légaliser indirectement, par la voie judiciaire, les PMA et GPA effectuées à l’étranger en contradiction avec la loi française. Elle ouvre le cycle honteux des enfants sur étagère, prélude au transhumanisme le plus scabreux.

Plus généralement, c’est tout un modèle de société que nous dénonçons : une humanité hors-sol, déracinée, consumériste et matérialiste qui crée un vide spirituel et culturel sur lequel prospère toujours plus l’islamisation rampante de notre société. C’est donc notre Identité culturelle la plus profonde qui est en jeu !

 

C'est, en partie, pour ces raisons que le SIEL propose une candidature dans chaque circonscription de la Drôme, pour faire face à ceux qui ne savent pas.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire