Bonjour et bienvenue sur :

Notre article dans le MONTELIMAG de Juin 2018

 

 

TRIBUNE DE L'OPPOSITION DE DROITE
En termes d'urbanisme, la municipalité à tout faux.

 

En quelques observations : …

La réalisation du quartier de Maubec a dès son début donné lieu à de nombreuses remarques et controverses. La destruction de la forêt sauvage couvrant la colline au sud de Montélimar a été, et est un grand dommage pour l’aspect de cette partie de la ville rappelant son côté champêtre et provincial.

 

La construction de maisons sur les zones, où le ruisseau descendant du plateau de Bondonneau s’infiltrait dans le sol, peut laisser des craintes pour l’avenir, malgré des bassins de rétentions. Les anciens habitants de ce quartier se souviennent des périodes ou ce ruisseau a atteint de grands débits, suite à de fortes pluies.

 

Dans la montée du Chemin de Redondon, sur le côté droit de la route, un peu plus haut que le cimetière des trappistines, une zone bordant le ruisseau a été déboisée et 5 ou 6 villas individuelles étaient prévues. Ces terrains, très en pente, n’ont pas été vendus !!! or voici qu’il y a quelques jours, à l’emplacement de ces villas est apparu le panneau :

"Permis de construire  PC 26 198 – 16 MO 164 en date du 24/08/2017 pour un immeuble collectif de 38 logement – Affichage en mairie le 4/09/2017"

Un tel immeuble aura un effet totalement néfaste dans une zone où ne se trouvent que des  maisons individuelles et sera d’un aspect incongru au milieu de la forêt. De plus, comme 4 places de parking sont prévues, les voitures des habitants seront stockées donc sur le parking du cimetière, avec impossibilité de faire demi-tour ???

 

 

En même temps : …

Annulation de permis de construire en série pour non-conformité aux règles, comme le non-respect des zones inondable par exemple, entrainant, nous pouvons l'imaginer la colère des investisseurs se retrouvant avec des terrains non constructibles …

 

 

Et pendant ce temps-là :…

L'état déplorable du centre-ville, comme la place du Mai par exemple, avec un risque imminent de voir un mur s'effondrer, nécessitant la fermeture de la place et l'évacuation des habitants, ne fait que s'aggraver.

 

 

Il est URGENT de porter les efforts de notre communauté sur des investissements utiles,  sérieux, compatibles financièrement avec les restrictions budgétaires, donc priorisés.

 

 

Le groupe d'opposition de droite           

Alain CSIKEL, Annette BIRET, Raphaël  ROSELLO,

 
 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire